moteur de recherche

La vie de la formation

Visite du Musée des Vieux Métiers

Journée d'intégration à Beauvais

 

 

Les nouvelles promotions de licences pour l’année 2012-2013 se sont rendues, pour leur journée d’intégration, à Beauvais. Commune du département de l’Oise, au nord du bassin parisien, sur les rives du Thérain. Au programme de cette journée : visite d’une entreprise d’agencement de la région Le Carlier Agencement, de la manufacture nationale de la tapisserie, et de la cathédrale Saint Pierre. Ajouter à cela de la bonne ambiance, une bonne dose de curiosité malgré un temps assez mitigé.

Visite à l’entreprise Le Carlier Agencement.

L’entreprise, crée depuis 1953, était au départ qu’une petite menuiserie beauvaisienne est devenue un acteur majeur de l’agencement haut de gamme en France. Elle nous a ouvert ses portes afin que nous puissions mieux appréhender l’univers dans lequel le chargé d’affaire ou l’économiste évolue dans le monde du travail. Pierre, lui-même à notre place voilà 4 ans, a le statut d’économiste dans l’entreprise, nous a servi de guide. Il nous a expliqué les étapes d’évolutions des chantiers et à quel phase il les prend, en nous citant des exemples variés ; des boutiques de luxe comme Chanel, des appartements privés en passant par les bars restos comme le Chiberta (Paris) ou les bijouteries.

S'ensuit la visite de l’atelier, avec François, Chargé d’affaire. Nous avons vue l’ensemble du parc machines. Défonceuse numérique, scie numérique, plaqueuse de chant, toupie, calibreuse, scie… Ainsi que les espaces de montage et de finitions qui sont des étapes très importantes de la fabrication.
Notre « guide » nous a fait part d’anecdotes sur les chantiers clé qui font que l’entreprise a pu évoluer au gré du désir de leurs clients. Après cette visite instructive. Nous nous sommes accordé une pose bien méritée, la pause déjeuner. Nos ventres qui commençaient à crier famine furent comblés. 

Visite de la manufacture nationale de la tapisserie.

La manufacture de la tapisserie se situe dans les bâtiments des anciens abattoirs de la ville. Ces derniers date de 1854. C’est environ 10 ans plus tard que les lissiers s’installèrent. Fièrent de perpétuer leur savoirs faire. La formation de lissier s’effectue en 4 ans à l’école des Gobelins de Paris. Chaque tapisserie suit un modèle qui est le plus souvent des peintures contemporaines. Le patron d’exécution est dessiné sur papier par le lissier qui le positionne sur le métier à tisser horizontal. L’exécution de toutes les tapisseries se fait sur l’envers. Les lissiers regardent à travers un miroir ou se retournent pour copier le modèle. Le plus souvent, lissier et artiste se rencontrent afin de se mettre en accords sur le rendu désiré pour s’en approché au mieux. En 1989, la manufacture fut inaugurée par le Président de la République François Mitterrand. En 1976, à l'initiative d'André Malraux, la Galerie nationale de la tapisserie, près de la cathédrale est ouverte.
Nous avons appris également que le temps de travail pour une tapisserie pouvait varier de 1 an voir 5 ans en fonction du nombre de personnes à travailler dessus, de 1 à 3. Mais le temps passé dessus n’est pas très important. Ce qui compte c’est la minutie et la finesse de la reproduction de la tapisserie achevée.

Visite de la cathédrale saint Pierre.

La cathédrale st Pierre impressionne par sa grandeur mais reste malheureusement inachevé. Son chœur de style gothique reste le plus haut du monde. Les travaux entrepris en 1225 par l’évêque Comte de Nanteuil, qui est un homme audacieux, qui souhaitait construire la plus haute et vaste église du royaume. Après la reconstruction des parties qui s’étaient effondrées peu de temps après qu’elles furent terminées en 1272, un début de transept est construit au XVIe siècle par l’architecte Martin Chambiges. De 1563 à 1569, une immense flèche, qui servirait de puit de lumière, fut érigé à la croisée du transept. Cela fragilisera la cathédrale qui est dépourvue de nef, c’est pourquoi cette flèche s’effondrera à peine achevée. L’Eglise mesure déjà 72m50 de longueur pour une hauteur de voûte extraordinaire de près de 47m. Ces voûtes sont les plus hautes de l’histoire gothique.

Conclusion.

Cette journée bien remplie et très enrichissante nous a permis de faire connaissance les uns avec les autres et de connaitre au sein d’une même ville une entreprise concernant nos futur métiers, de chargée d’affaire et d’économiste en agencement, ainsi qu’un patrimoine historique riche.

 

Dernière mise à jour : 06/05/2015
    

Institut Francilien d'Ingénierie des Services